Ma collection de machines à coudre

bonjour à toutes,

les machines et moi, cela fait un moment que l’on s’aime…

Attention article fleuve! prenez un café ou un thé!!

Cécile ayant présenté sa collection, je me suis dit que j’allais vous montrer les miennes… Toutes mes machines sont bichonnées et en état de marche. Je délaisse parfois ma Janome 6700 toute moderne pour en utiliser une…

La collection a commencé avec celle de ma grand-mère, couturière de métier, achetée en 1935, j’ai le carnet des versements pour son achat à crédit… Une Singer 15 B classique . B comme Bonnières sur Seine où était l’usine Singer en France. C’est la seule de ma collection qui soit sur table, toutes les autres sont “portables”.

La 2ème est une Singer 66 K surnommée Lotus à cause de son joli décor. K pour l’usine écossaise de Kilbowie. Elle fait un très joli point, un peu chainette. Mais c’est une monstre en terme de poids.

Ensuite, j’ai craqué sur un modèle très particulier que l’on voit souvent sur les blogs américains: le modèle Singer “Poids Plume”, ou Featherweight.

D’abord, j’ai trouvé une 221K noire de 1955, puis une blanche …

Sur cette petite blanche, j’ai réalisé le Citysampler de Tula Pink lors du QAL des 100jours 100 blocs en 2015! Quelle aventure!

Effectivement leur pied a une marge d’1/4″ ( un quart de pouce) et parfois une plaque avec des repères gradués, très pratique.

featherweight 221 blanche année 1968/1969

Poids plume car elle tiennent dans une petite valise et ne pèsent que 8 kilos environ.

Elles ont été créées en 1933. Plusieurs modèles ont vu le jour. Ma plus ancienne date de 1951:

featherweight 221 année 1951 “centenaire”

Ma préférée est celle de 1955:

Featherweight 221 année 1955 Poids Plume

Dans les années 60, Singer a fabriqué des blanches, vert clair et crème (Tan en anglais), leur boite est plus claire aussi.

Mais en cherchant bien, j’ai trouvé cet oiseau rare: une 222K achetée 82 000 Francs de l’époque…

Elle est très complète avec mode d’emploi, boite d’accessoires, aiguilles, lubrifiant moteur, le cercle à broder et même à repriser.

Cette 222 K peut s’ouvrir et ainsi permet de faire des coutures un peu techniques que ne permet pas une 221 avec son plateau.

Elle est en très bon état mais il a fallu nettoyer la partie du boitier de canette et sous les griffes d’entrainement.

on voit la poussière autour du boitier de canette.
le numéro est en bas…

Cette machine a aussi été fabriquée en 1958 dans l’usine de Kilbowie en Ecosse.

Question prix, depuis que les Américaines et les Anglaises les ont remises à la mode, leurs prix s’envolent. Mais nous ne sommes pas dans les pays anglo-saxons (qui sont encore en 110 V ), donc, tenez bien compte du prix d’une bonne révision, et peut-être le changement du moteur pour pouvoir vraiment vous en servir!

PAr ailleurs, si l’odeur d’huile vous gêne, n’achetez pas ces modèles qui demandent un entretien très régulier…

Dans la gamme des anciennes, j’ai trouvé une ELNA Grasshoper: “Sauterelle”. Mon mari me charrie beaucoup avec celle là, qu’on dirai faite avec du matériel militaire… Sa valise s’ouvre pour agrandir son plateau. elle coud très rapidement! Elle a une genouillère très pratique!

J’ai aussi des petits jouets anglosaxons ou soviétiques:

Ma dernière acquisition est une 99K. Son bras est un peu petit qu’une 15 B.

Elle vient d’arriver, je n’ai pas encore tout vérifier mais elle est en bon état extérieur, et bien équipée (plusieurs pieds dans sa boite d’origine). Elle a un moteur en 220 mais la prise murale est anglaise, avec un adaptateur…on va changer ça.

Ma première vérification a été de trouver son année de construction: 1957, ce qui est confirmé par son décor!

Nous avons fait le tour de mes trésors anciens… Mais une collectionneuse cherche toujours sa perle rare.. moi ce serai une belle machine à manivelle!

En machine récente, j’ai eu une Huskvarna, achetée d’occasion mais qui a été ma bonne compagne pendant des années.

Puis je suis passée en 2018, chez Janome (que l’on devrait prononcer “janomi”, qui veut dire oeil du serpent): la 6700 P très complète avec ces accessoires et son grand bras pour le quilting…

Si vous êtes intéressée par les histoires des machines à coudre, je vous donne quelques liens:

  • Connaissez vous le site d’Odile Berget sur les vieilles machines à coudre? c’est une mine d’info utiles
  • le site de la bibliothèque de France
  • le site de la société d’histoire de Singer Ismacs, qui vous permet de dater votre machine.

J’espère que cet article vous aura plus!

prenez soin de vous car les microbes et autres virus refont leur apparition…

La publication des commentaires a été facilitée! N’hésitez pas, je répondrai avec plaisir!

Coco

9 réflexions sur “Ma collection de machines à coudre”

  1. Lointain souvenirs…. On n’allait pas encore à l’école, avec mon petit frère je jouais avec la MAC de mon papa, l’un appuie sur la pédale et l’autre se coinçait immanquablement les doigts dans la grande roue ! Puis j’ai eu la MAC de ma grand-mère, une Singer pliante, je l’avais juponnée, elle me servait de coiffeuse c’est mieux dans une chambre quand on a 15 ans !!! Et puis il y en a eu d’autres encore que j’ai vendues ou données. La Brother sera la dernière bien que je souhaiterai une machine qui brode !
    On reste toujours des filles qui rêvent…. Tu as une très belle collection, bravo !!!!

    1. Atelier de Cocopatch

      de jolis souvenirs de ton côté! et pourquoi pas une brodeuse… elles font des choses tellement belles aujourd’hui!

  2. C’est un grand plaisir de découvrir cette collection de magnifiques machines à coudre … véritables trésors surtout en état de marche.
    Je suis sûre ou presque sûre qu’une MAC non utilisée par certaines personnes viendra compléter cette collection.
    Merci pour le partage et impossible de trouver comme excuse que la MAC était en panne pour ne pas terminer un quilt . Lol
    Amicalement

  3. Bonjour
    Je suis à la recherche de la notice, en Français , de la machine ELNA verte qui figure dans vos photos.
    Vous seriez bien aimable de m’indiquer de quelle manière je pourrais m’en procurer une.
    Merci
    Pierre-Yves: 06 86 96 58 09

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier