La Box Pause Moderne

Bonjour à toutes, merci pour l’accueil et votre participation au débat sur la vie de créatrice de Patchwork en France! Le débat n’est pas clos évidemment.

Aujourd’hui, j’ai choisi de vous reparler de la box Pause Moderne!

J’avais fait un premier article ici. C’était la première fois que je cédai à la tentation d’un box. Au bout de 6 mois, je ne suis pas déçue! Les thés et tisanes ont été bues, les activités ont été faites sauf 3, faute de temps mais les vacances arrivent. La teinture végétale du mois dernier sera fait dès les premiers jours de vacances!!

Je reviens vous présenter le concept de cette box, certes à la demande de Sandrine mais parce que j’apprécie ses produits : vous recevez une fois par mois de quoi faire une pause pour vous avec une activité Do It Yourself (j’ai vraiment du mal avec cette expression, je préfère activité créative). Il y a aussi des gourmandises, une infusion/ tisane ou thé et un livret de développement personnel.

La box a un adjectif féminin par mois: ce mois ci c’est Délicate. Il y a eu entre autre Impatiente, Minutieuse, Marquante…

Sandrine, qui est la créatrice de cette marque est une jeune femme adorable qui mérite d’être soutenue dans son entreprise! Elle choisit avec soin ses produits et son compagnon réalise les illustrations sur chaque thématique. Sandrine travaille aussi dans un souci de développement durable et idéalement zéro déchet. (J’ai réutilisé ses boites pour faire mes envois!)

Alors voici le contenu de la box de ce mois-ci:

L’activité est l’aquarelle avec du bon matériel Faber-Castel, la pause gourmande est une tisane avec des petites guimauves, un savon artisanal à l’Ylang-Ylang de Maison Mère. Il sent super bon!!! Le livret de développement personnel porte sur l’imagination… vaste programme !

Si vous voulez acquérir une box, c’est ici. Vous pouvez aussi l’offrir et composez votre box sur mesure!

J’espère vous avoir donner envie de vous abonner à cette box et d’encourager ainsi les entrepreneuses françaises!

à mercredi pour les nouveaux blocs du QAL Rhapsodie!

Je vous souhaite une douce semaine, pour moi elle sera très chargée mais j’ai les douceurs de Pause Moderne pour me réconforter!

Débat: vivre du patchwork en France?

Bonjour à toutes,

Vert Prune a laissé ce commentaire sur la découverte du Simply Moderne 17:

« Merci pour cette présentation. Je suis abonnée depuis le n°1 et j’ai souvent le même questionnement. : en lisant l’article consacré à J. Gering, je constate encore une fois que ce qui est possible aux USA ne semble pas exister chez nous . Je me trompe peut-être, mais je n’ai pas d’exemples de quilteuses qui réussissent aussi bien en France, artistiquement ET financièrement. Des idées ? »

Question très intéressante à laquelle j’ai un peu réfléchi.

Je vous livre mon avis auquel vous pouvez bien sûr ajouter le votre en commentaire!

Je suis les quilteuses américaines depuis un petit moment: elles nous font rêver avec leur modèles, la taille de leur patchwork, la taille de leur atelier, leur stock de tissu…

Au final, vivent-elles toutes du patch, la réponse est clairement non! Je retire du lot quelques stars comme Tula Pink et encore, il faut voir l’implication de sa mère et son frère pour tenir ce business. Beaucoup d’entre elles (ou lui!) gardent un emploi à côté. Ex Mister Domestic garde son travail dans l’industrie pharmaceutique. Certaines tiennent une boutique de patch ou vendent leur services de quilting. D’autres officient en tant que Community Manager de fabricant de tissus ou de fil. Et il reste parfois le cas classique du mari qui a un emploi qui assure les mois creux. Si on reprend le cas de J. Gering, elle a été institutrice pendant longtemps avant de devenir présidente de la Modern Quilt Guild.

Il faut comparer ce qui est comparable! Le marché américain ne ressemble pas du tout au marché français ni même au marché européen (qui est en train de se former).

A la base: le prix du tissu! le prix en dollar est aux environ de 10 dollars, presque 10 euros…. Maintenant, le prix du tissu en Patch en France oscille entre 14 et 22 euros. Quand on achète un Fat quarter en France, elles peuvent acheter un demi-mètre voir le mètre. Aujourd’hui on peut avoir les collections presque en même temps qu’aux USA, presque… A voir chez les fabricants français/européens de se mettre au tissu qualité patch…

Ensuite: le marché. Les USA ont une population totale de 310 millions d’habitants. Le patchwork est pratiqué par bon nombre de femmes, quelque soit le niveau social ou l’origine géographique (rurale/urbaine). Pour rappel, la France compte 67 millions d’habitants. Même si on rajoute les régions francophones, cela ne fait pas la même possibilité de vente (patron ou tissu). Le taux de femmes actives est sensiblement le même aux USA et en Europe. Les Américaines ont l’anglais avec elles. Nous lisons l’anglais mais les Américaines n’iront pas lire les modèles français. En France, le patchwork repose aussi beaucoup sur le bénévolat (club et cours, asso et revue). Mon département comme celui de Paris n’ont pas de déléguée France Patchwork. Beaucoup de femmes travaillent et quand elles sont en retraite, elles quittent la région parisienne…

Continuons sur le style: aux USA, vous pouvez trouver du classique comme du moderne. En France, le moderne a du mal à trouver une grande place (malgré nos efforts!) La couture et matelassage main restent dominants. Les clubs se réunissent en semaine, les jeunes femmes qui travaillent sont évincées. C’est pourquoi j’avais ouvert un blog pour me sentir moins isolée.

La communication: regardez les succès des cours de coutures en ligne ou en boutique! Il faut faire pareil en patchwork, et cela commence. Mais les studios américains sont bien plus équipés que nous. Et côté marketing, ils assurent! regardez le succès du quilt festival de Houston… Nos salons français sont restreints en taille même si la qualité est là!. Les salons en Allemagne montent en puissance, les Anglais essayent aussi de créer de beaux événements (Birmingham).

Les créatrices américaines fonctionnent avec des sponsors...Quand j’ai lancé le Quilt Along des 100 jours , il y a 3 ans, ce fut un parcours de combattant (et en anglais évidemment!!). Le QAL Rhapsodie est bien doté car nous avons toujours bien assuré un retour aux sponsors, que l’expérience fait force.

Pour en revenir au côté artistique, la création prend du temps, il faut du matériel, commencer à se faire un nom, se présenter aux magazines. Un modèle vendu pour une revue ne permet pas de vivre de son art…Et inversement, beaucoup de créatrices françaises ne communiquent pas (donc je ne parle pas des boutiques)! Pas de blog ou de site, de page Instagram ou Facebook, parfois une boutique en ligne (mais avec une interface qui date). Certaines ne vendent qu’au revues et n’existent pas sur la toile. C’est leur choix sans doute. Je pense que leur côté artiste ne va pas avec le côté commercial…

Je livre une expérience: je fais un modèle d’une revue, je me fend d’un message à la créatrice plein d’éloge et lui signifie que j’ai mis un article sur mon blog. Aucune réponse alors que le mail a été lu… sympa? Pour l’avoir fait aussi avec des créatrices américaines, on a toujours un petit mot gentil!

Alors, côté success story française, on peut mettre en avant Cécile Franconie mais je la classe presque plus en broderie qu’en patchwork. Son style plait beaucoup aux Japonaises.

Nous avons aussi Odile Bailloeul (Fabricant Free Spirit), Axelle design (Fabricant Michael Miller ) pour les dessins des tissus. Pour des modèles strictement patchwork, il y a surtout du classique et du country: Nathalie Legendre, Atelier de Barbara, Jubama, Alice and Co, Féeféedille, Géraldine Augusto, Catherine Tourel, Sarahpatch,..(et là je sèche misérablement…pas de lien direct, je ne privilégie personne).

Vivre du patchwork est un défi. J’ai lancé ma micro-entreprise cette année pour vendre des modèles (zavez vu le placement de produit?), faire des démonstrations, des cours. L’administration française est un vrai bonheur au quotidien. J’ai plein de rêves (avoir une Long Arm!) que je réaliserai au fil des années mais pour l’instant je garde mon métier, ce qui empêche aussi de créer autant que je veux…Chaque chose en son temps…

J’espère avoir répondu à Vert Prune. Alors à vous, c’est l’avantage d’un blog! je serai ravie de lire vos commentaires sur ce vaste sujet! (et j’ai oublié la bataille inch/cm)

flèches de la forêt, modèle Atelier de Cocopatch

Pour l’amour du fil: Merci!!

Bonjour à toutes,

me voilà revenue de ma semaine nantaise, complètement portée par tout ce que j’ai vécu là bas!!

Je flotte sur mon petit nuage…

Je vous remercie vous qui êtes passée me dire bonjour ou qui n’avez pas osé (non mais, je ne mords pas!!)…

merci pour vos gentils encouragements, vos remerciements d’organiser des Quilt Alongs

merci pour vos conseils avisés, amies pro ou pas,

merci à Laurence ( @laurencehesri) de m’avoir permis de vivre cette aventure!

merci à Janome de m’avoir prêté une belle machine Skyline S5 pour faire des démo sur le coin des blogueuses

merci à toute l’équipe de Quiltmania , garçons et filles qui m’avez gentiment accueillie! Grâce à vous j’ai pu rencontrer des créatrices de talents, leur parler, découvrir leur univers. je regrette quand même de n’avoir pas pris certains cours (Racheldaisy notamment!)

Non je n’ai pas eu un oscar, mais tout cela valait bien cette minute solennelle!!!

Mais je vous vois déjà en train de râler que je ne donne pas de photos! et bien si!! j’ai carrément fait un album sur la page Facebook d’Atelier de Cocopatch (afin d’éviter de charger mon blog!)

vous ne verrez pas non plus mes achats (j’ai été somme toute raisonnable), mais vous découvrirez au fil de mes réalisations. Je mettrai dans un prochain post les créatrices qui ont alterné sur le corner nantais.

je vous dis à tout bientôt!!!

le coin des blogueuses

Pour l’amour du fil: le corner nantais

Bonjour à toutes,cette année, Quiltmania a voulu mettre en valeur des créatrices nantaises : sur le principe des boutiques éphémères (pop up, pour parler à la mode), 7 jeunes femmes ont présenté leur création et savoir-faire. Je vous invite à cliquer sur leur nom pour découvrir leur joli univers! Difficile de dire qu’elle est ma préférée!

Mercredi: @zabeil (illustratrice, créatrice) proposait des jolis kits pour décorer des chambres d’enfants (mais pas que!) instagram et boutique

Jeudi: la couture vestimentaire était au rdv avec Anne Kerdilès et ses jolis patrons

tandis que sa copine Claire de 36bobines (mercerie, site) créait un maillot de bain grâce à la machine à coudre disponible sur le coin des blogueuses

Vendredi: le stand fut partagé entre Celiazut (tricot, vidéo)

et Axelle Design (site et instagram). J’ai eu la grande chance de voir Rachaeldaisy venir découvrir notre créatrice de tissu national pour Michael Miller Fabrics.

Elles discutent devant un petit patch que j’ai fait pour la future collection Sea Dreams qui sort bientôt! (patron gratuit en anglais sur leur site bientôt)

Samedi: ce fut Sophie, Oko le petite atelier et sa soeur Estelle d’Indigo qui nous ont fait découvrir leur univers très raffiné.

Le Corner nantais était juste à côté du coin des blogueuses, ainsi que l’Institut Supérieur d’Arts Appliqués et une boutique très sympathique, la Raffinerie nantaise tenue par Mathias qui propose des vêtement rétro surtout pour homme.

Voilà! j’espère que vous passerez un bon moment à les découvrir au moins virtuellement!

Concours sur la page de Dodynette: gagnez un modèle de l’Atelier de Cocopatch

Bonjour à toutes,

Dodynette m’avait demandé de participer à son « méga concours: la couture en folie ». J’ai dit oui!! Aujourd’hui et jusqu’au 16/02, vous pouvez jouer sur la page Facebook dédiée au concours pour gagner 2 patrons de mon baby quilt « Fin d’été »

C’est ici!!

Bonne chance et merci à Dodynette de parler de moi !!!

Retour du salon Création et Savoir Faire

Bonjour à toutes, posons nous un peu!

je vous livre mon avis sur ce salon.

Certaines ne l’ont pas apprécié car il n’y avait pas assez de boutique patch. D’autres se plaignaient qu’il n’y avait que de grandes enseignes (Zodio, Mondial tissu…).

Je pense que la réalité est entre deux. En patch, il y avait des boutiques renommées Au fil d’Emma, Bouts de tissus, L’atelier des coeurs, les tissus Neelam, Tendance Ruban, The Cinnamon Patch, France Patchwork et Quiltmania. Je pense que l’on pouvait trouver son bonheur. EDIT: et Odile Bailloeul !!!

Mais il y avait aussi de nombreux stands de tissus japonais ou de tissu couture plus confidentiel. Ce n’est pas un salon que pour le patchwork. Toutes les activités sont représentées: cuisine, jardinage, papeterie pliage, coloriage…et couture et tricot…Évidemment, celles qui aiment trouver des patrons pour créer leur garde robe étaient favorisées.

Personnellement avec ma copine Marie, nous avons fait de manière rigoureuse TOUTES les allées..; et on a trouvé des jolies boutiques! Mais hélas on ne pouvait pas craquer partout.

J’avoue avoir craqué chez Au fil d’Emma, Tendance ruban et sur des boutiques de tissus japonais.

Comme le thème de cette année à Paris est le Japon, il y avait une expo d’œuvres créées par des écoles ou des designer. Je vous fais une visite!


Mais dans les aspects pratiques, je retiens qu’il y avait de la place pour s’assoir par terre… On aurait aimé trouvé des chaises comme au salon Pour l’amour du Fil, la moquette rose n’est pas très confortable…Ah Ah, vous me trouvez difficile? Je pense que vu le prix que les exposants paient ainsi que le prix du billet d’entrée, on pourrait avoir un minimum de confort…Sans parler de la bouteille d’eau à 2.90 euros pour 50 cl… oui vous avez bien lu…Et si on on se repose, on reste plus longtemps à dépenser, non?

J’ai eu la de la chance d’y croiser des copines en coup de vent. Cela fait toujours plaisir de se retrouver et de se faire une bise en vrai!! Sur le stand Janome, j’ai revu Carmen qui dédicaçait son livre de manteau. J’ai aussi rencontré Dodynette, blogueuse très dynamique qui m’a fait découvrir un magazine bien sympa: Idées à faire.

Donc je pense que les filles qui ne veulent que du patch doivent se réserver pour le salon Une aiguille en fête et Pour l’Amour du fil.EDIT: oui il y a aussi Sainte Marie aux Mines!!!

J’aime les beaux cahiers, les beaux agendas, je finis ainsi cet article par mon achat coup de coeur sur le stand Leuchtturm:

Il vous faudra attendre pour voir ma future trousse en tissu japonais!

Je vous souhaite un bon weekend!

une découverte : La Grande Mercerie

Bonjour à toutes!

j’inaugure une nouvelle catégorie d’articles: les découvertes.

Aujourd’hui, je vous parle de ma visite à la Grande Mercerie.

C’est une boutique éphémère qui a pour base une asso loi 1901 qui est dans l’économie sociale et solidaire. Cette année, c’était dans le 3ème arrondissement de Paris.

L’entrée est gratuite.

 

C’est donc des créateurs engagés dans le durable, le bio, le recyclage qui pendant 5 jours en même temps que le CSF proposent une autre vision du Do It Yourself.

Une petite entrée qui cache un espace profond avec verrière pour la clarté. Un espace chaleureux, à l’opposé de la Porte de Versailles évidemment.

Il y avait aussi des ateliers pour apprendre techniques diverses et réaliser des projets coutures et autres.

Voici ma sélection non exhaustive car je n’ai pu y passer le temps souhaité. J’ai trouvé que l’ouverture à 10h30 était tardive…

Cousu bio: des tissus bio, réalisés en France ! popeline, polaire, des tissus pour faire des lingettes par exemple

Big bad Yarn: (@imogene001) laines teintées et bracelets en cuir:

Colore ton monde: des kits de teinture (et pas que de l’indigo, malgré ce que ma photo laisse penser)

Fiat Lux: des patrons couture éclairés (rien que le nom me faire rire !)

Tous ces gens sont passionnés et les produits m’ont vraiment plu! à suivre!

Si vous avez l’occasion, l’année prochaine, passez par la Grande Mercerie.

Il y avait d’autres exposants, mais je n’ai pas pris le temps de discuter ou de faire des photos. Vous pouvez les trouver sur le site de la Grande Mercerie.

Peut-être à demain, sur le Salon Création et Savoir-Faire.

Dans tous les cas, je vous souhaite, un bon weekend, au chaud et au sec à faire du patch peut-être…

 

 

 

 

 

Du choix des unités de mesure…

Bonjour à toutes,

Comme j’aime beaucoup les créatrices américaines et leur modèle parfois gratuit, je travaille presque exclusivement en inch.

Pour le patron des « Flèches de la forêt », quilt du catalogue des tissus Forest Gifts d’Axelle Design, j’ai fait une traduction en cm pour les Françaises.

Mais et vous, quelle mesure vous préférez?

merci de répondre à cette question existentielle !

à samedi pour celles qui sont sur Nantes!!

La rentrée des quilteuses et brodeuses!

Bonjour à toutes,

faire les salons , c’est bien, mais pour se rencontrer ce n’est pas toujours facile!

les emplois du temps sont souvent incompatibles

on se croise trop vite.

on ne peut trouver un endroit pour s’assoir (les salons parisiens sont une vraie plaie puisqu’ils n’offrent que la moquette pour s’installer, vive le salon de Nantes où il y a des chaises!!)

Le coin des blogueuses m’a tellement plu que j’ai eu l’idée d’inviter à la maison les quilteuses de ma région (bon, il y en a une qui est venue de plus loin!).

Certaines ne pouvaient pas venir, d’autres je n’ai pas osé les inviter pour X raisons, cependant on s’est retrouvée à 12 chez moi!

Mirez l’entrée avec tous les sacs!!

la consigne était d’apporter des encours ou des quilts/broderies terminées, des tops , ou des encours qui bloquent car à plusieurs cerveaux, on peut trouver des solutions!

le résultat a été un défilé incroyable, une belle expo privée! Il y en a pour tous les goûts!

 

Mais Roxane nous a toutes éblouies avec sa belle robe !

1er rang de gauche à droite : Roxane, Delphine, Dominique, Danièle, Muriel

debout  de gauche à droite: Dominique, Christine, Isabelle, Dominique (oui 3!) , moi, Martine, Delphine

Il fallait apporter sa trousse de couture car Martine nous a fait une petite démo pour faire une broche étoilée!

voici la mienne:

Les filles n’ont pas été raisonnables du tout et m’ont gâtée ainsi que que mon mari qui a assuré la paella du midi:

Par ailleurs, il y a eu des petits cadeaux échangés: support à stylo-colle, à crayons et autres, mug rug pomme, cire pour nos fils, pochettes avec du thé:

C’était une belle journée mais le temps ne nous a pas permis de faire les photos dehors…

C’est une belle expérience à renouveler mais en louant la salle des fêtes de mon village si on agrandit le groupe!!

Pour info: puces de couturières à Pontault-Combault (77340, sur la Francilienne) le dimanche 4 novembre. J’y ferai un tour bien sûr!

bon patch/broderie!

 

Puces de couturières (77) : 3 juin

Bonjour à toutes!

je participe aux puces de couturières de Fontenay Trésigny (77 610)

le dimanche 3 juin !

10 h 18h à la salle des fêtes

j’apporterai de la broderie, des tissus patch, revues et vieilles dentelles

que vous pouvez déjà voir dans ma rubrique « vide-placard » en haut du blog.

bonne journée à toutes

pas besoin de commenter cet article!